100% indépendant, en accès libre pour tous, sans pub, financé par ses lecteurs

Proposition de loi visant à interdire les colliers de dressage adoptée en première lecture à l’Assemblée nationale

Une proposition de loi visant à interdire l'utilisation de colliers de dressage pour chiens et chats a été adoptée en première lecture à l'Assemblée nationale, prévoit des amendes et des dérogations pour certains cas d'utilisations. Cette proposition de loi était portée par la députée Corinne Vignon en lien avec la Fondation Brigitte Bardot.

La proposition de loi visant à interdire l’utilisation de colliers de dressage pour chiens et chats a été adoptée en première lecture à l’Assemblée nationale avec 111 voix pour et 5 contre. Les seuls votes contre sont venus du Rassemblement national, divisé avec également 19 pour et 6 abstentions.

La députée Renaissance Corinne Vignon, porteuse de la proposition de loi, en lien avec la Fondation Brigitte Bardot, a dénoncé à la tribune les « lésions physiques et psychiques » que causent aux animaux ces « colliers de dressage » coercitifs, « pas efficaces et contre-productifs » . Elle a souligné les risques de brûlures, de perte de poils, de comportements de terreur, de paralysie causés par ces dispositifs.

La Fondation Brigitte Bardot s’est réjouie que ce texte participe à « mettre un terme à la maltraitance banalisée par l’éducation violente des animaux, dont les séquelles physiques et les conséquences traumatiques augmentent le risque de dangerosité et mènent à de nombreux cas d’abandons et d’euthanasies », selon elle.

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

Le ministre de l’Agriculture, Marc Fesneau, a salué cette avancée en faveur de la lutte contre la maltraitance animale, alors que les attentes sociétales sont de plus en plus fortes en la matière.

Le texte vise à interdire « l’utilisation sur les chiens et les chats de tout dispositif à décharge électrique, étrangleur sans boucle d’arrêt ou dont les pointes sont tournées vers le corps de l’animal ». Tout contrevenant s’expose à une amende administrative de 750 €, voire 3 750 € en cas de récidive ou pour les professionnels du dressage. Une dérogation a été prévue pour les services des armées utilisateurs de chiens et pour les opérations de capture d’animaux dangereux et errants.

La proposition de loi interdit aussi la vente, la cession onéreuse ou gratuite et la publicité de ces « colliers de dressage », passibles d’une amende administrative de 3 000 € pour une personne physique et de 15 000 € pour une personne morale.

… nous avons un petit service à vous demander. Nous nous tournons vers vous, chers lecteurs et lectrices, pour vous demander votre aide. Nous avons travaillé dur pour lancer notre nouveau projet, mais malheureusement, nous nous retrouvons aujourd'hui dans une situation financière difficile. Nous avons une dette de 2788€ qui doit être remboursée dans les 15 jours, sinon nous risquons des poursuites judiciaires et des problèmes importants avec notre banque.

Nous croyons fermement que la protection animale est l'un des enjeux les plus importants de notre temps. C'est pourquoi il est crucial de mettre cette cause en avant quotidiennement dans les débats publics. Les articles que vous pouvez lire sur notre site sont cruciaux pour sensibiliser les gens à cette cause, pour faire pression sur les décideurs et pour exiger des actions concrètes en faveur de la protection animale.

Tous nos articles sont accessibles à tous gratuitement. Nous le faisons parce que nous croyons en l'égalité de l'accès à l'information en ce qui concerne la cause animale. Ainsi, plus de personnes peuvent suivre l'actualité de cette cause, comprendre l'impact des problèmes actuels sur les animaux et agir. Nous voulons que tout le monde puisse bénéficier d'informations de qualité sur la protection animale, quel que soit leur niveau de revenu.

Nous comprenons que chacun a ses propres responsabilités financières, mais si chacun d'entre vous pouvait nous aider, même avec juste 1€, cela nous aiderait énormément à rembourser cette dette et assurer notre avenir. Nous sommes convaincus que, ensemble, nous pouvons atteindre cet objectif et lancer notre projet avec succès. Merci.

Je fais un don à SAMA P-A
Le partage s'est important et gratuit 🧡

Newsletter

Ne manquez plus aucune actualité sur la protection animale et les actions à entreprendre pour aider les animaux en vous abonnant à notre newsletter.

Recevoir la newsletter

* Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien présent dans nos emails.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *