100% indépendant, en accès libre pour tous, sans pub, financé par ses lecteurs

Aux Pays-Bas, la possession de chiens à museau plat sera interdite

Le gouvernement néerlandais a annoncé son intention d'interdire la possession de chiens à museau plat, en raison des souffrances causées par leur mutation génétique.

Le gouvernement néerlandais a annoncé son intention d’interdire la possession d’animaux de compagnie souffrant à cause de mutations génétiques qui les rendent « mignons », comme les chiens à museau plat, le vendredi 20 janvier.

Bien que leur apparence soit attrayante avec des museaux courts ou des oreilles pliées, cela ne justifie pas de les posséder. Les animaux génétiquement modifiés ont des caractéristiques obtenues par mutation génétique qui peuvent être attirantes pour certaines personnes, mais qui causent des problèmes de santé tels que des difficultés respiratoires ou de l’arthrite.

Le ministère néerlandais de l’Agriculture a annoncé, le vendredi 20 janvier, son intention d’interdire la possession d’animaux génétiquement modifiés causant des souffrances permanentes. Une liste détaillée avec des caractéristiques physiques pouvant être objectivement déterminées comme étant la cause de ces souffrances est en cours d’élaboration, selon le ministère.

Des chiens ayant des difficultés respiratoires

« Leurs propriétaires sont animés des meilleures intentions, mais ignorent souvent le côté sombre » de ces animaux et leur souffrance en raison de ces caractéristiques, a poursuivi le ministère.

« Les chiens avec un museau trop court, tels que les Bouledogues français et anglais, sont constamment à bout de souffle », a ajouté le ministère, se référant à des études récentes.

Depuis juin 2014, il est interdit d’élever des animaux qui souffrent en raison de leur apparence physique. Depuis mars 2019, des règles précises ont été établies pour l’élevage de chiens à museau court : les chiens dont le museau est plus court que la moitié de leur crâne ne peuvent plus être élevés. Cependant, il y a encore un marché illégal pour ces animaux.

« Nous rendons la vie misérable à des animaux innocents »

Le ministre de l’agriculture, Piet Adema, souhaite interdire la possession d’animaux qui souffrent en raison de leur apparence physique et interdire la publication de leurs photos dans des annonces ou sur les réseaux sociaux.

« Nous rendons la vie misérable à des animaux innocents, uniquement parce que nous pensons qu’ils sont beaux et mignons, a déclaré Piet Adema, du parti Union chrétienne. Ce sujet me touche non seulement en tant que ministre, mais aussi en tant qu’humain. »

… nous avons un petit service à vous demander. Nous nous tournons vers vous, chers lecteurs et lectrices, pour vous demander votre aide. Nous avons travaillé dur pour lancer notre nouveau projet, mais malheureusement, nous nous retrouvons aujourd'hui dans une situation financière difficile. Nous avons une dette de 2788€ qui doit être remboursée dans les 15 jours, sinon nous risquons des poursuites judiciaires et des problèmes importants avec notre banque.

Nous croyons fermement que la protection animale est l'un des enjeux les plus importants de notre temps. C'est pourquoi il est crucial de mettre cette cause en avant quotidiennement dans les débats publics. Les articles que vous pouvez lire sur notre site sont cruciaux pour sensibiliser les gens à cette cause, pour faire pression sur les décideurs et pour exiger des actions concrètes en faveur de la protection animale.

Tous nos articles sont accessibles à tous gratuitement. Nous le faisons parce que nous croyons en l'égalité de l'accès à l'information en ce qui concerne la cause animale. Ainsi, plus de personnes peuvent suivre l'actualité de cette cause, comprendre l'impact des problèmes actuels sur les animaux et agir. Nous voulons que tout le monde puisse bénéficier d'informations de qualité sur la protection animale, quel que soit leur niveau de revenu.

Nous comprenons que chacun a ses propres responsabilités financières, mais si chacun d'entre vous pouvait nous aider, même avec juste 1€, cela nous aiderait énormément à rembourser cette dette et assurer notre avenir. Nous sommes convaincus que, ensemble, nous pouvons atteindre cet objectif et lancer notre projet avec succès. Merci.

Je fais un don à SAMA P-A
Le partage s'est important et gratuit 🧡

Newsletter

Ne manquez plus aucune actualité sur la protection animale et les actions à entreprendre pour aider les animaux en vous abonnant à notre newsletter.

Recevoir la newsletter

* Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien présent dans nos emails.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *