100% indépendant, en accès libre pour tous, sans pub, financé par ses lecteurs

Hérissons en danger : les spécialistes alertent sur la disparition de l’espèce d’ici 2025

Des scientifiques mettent en garde contre la disparition des hérissons d'ici 2025, une pétition a été lancée pour sauver l'espèce menacée, qui a recueilli près de 257 000 signatures pour être adressée au président de la République.

Selon des scientifiques, les hérissons pourraient disparaître d’ici 2025. Une pétition a été mise en ligne pour sauver cette espèce qui est de plus en plus rare dans nos campagnes. Près de 257 000 signatures ont déjà été recueillies.

Une étude menée en Grande-Bretagne a révélé que la population de hérissons a diminué de 95% en 60 ans, passant de 30 millions à 1 million aujourd’hui. Les causes principales de cette diminution sont l’utilisation intensive de pesticides et l’artificialisation des sols.

L’association « Sauvons les hérissons » a lancé une pétition pour demander au Président et au Ministre de l’environnement de prendre des mesures pour sauver cette espèce. Les demandes incluent des campagnes de sensibilisation, la création de centres de soins pour les hérissons et l’adoption de mesures pour protéger cette espèce.

Bien qu’aucune étude n’ait été réalisée sur la situation des hérissons en France, l’impact de l’activité humaine, comme l’agriculture chimique, la circulation automobile et l’artificialisation des terres, est cité comme la principale raison de leur déclin. Le braconnage est également un problème, car les hérissons sont chassés malgré leur statut de protection depuis 1981.

Selon Jean-Xavier Duhart, de l’association « Sauvons les hérissons » « À défaut d’une prise en charge rapide, l’espèce sera «quasiment éteinte d’ici 2025, il y aura des territoires d’où elle aura totalement disparu et d’autres avec des effectifs si réduits que les hérissons ne seront plus en mesure de se reproduire, et seront donc condamnés à disparaître» »

… nous avons un petit service à vous demander. Nous nous tournons vers vous, chers lecteurs et lectrices, pour vous demander votre aide. Nous avons travaillé dur pour lancer notre nouveau projet, mais malheureusement, nous nous retrouvons aujourd'hui dans une situation financière difficile. Nous avons une dette de 2788€ qui doit être remboursée dans les 15 jours, sinon nous risquons des poursuites judiciaires et des problèmes importants avec notre banque.

Nous croyons fermement que la protection animale est l'un des enjeux les plus importants de notre temps. C'est pourquoi il est crucial de mettre cette cause en avant quotidiennement dans les débats publics. Les articles que vous pouvez lire sur notre site sont cruciaux pour sensibiliser les gens à cette cause, pour faire pression sur les décideurs et pour exiger des actions concrètes en faveur de la protection animale.

Tous nos articles sont accessibles à tous gratuitement. Nous le faisons parce que nous croyons en l'égalité de l'accès à l'information en ce qui concerne la cause animale. Ainsi, plus de personnes peuvent suivre l'actualité de cette cause, comprendre l'impact des problèmes actuels sur les animaux et agir. Nous voulons que tout le monde puisse bénéficier d'informations de qualité sur la protection animale, quel que soit leur niveau de revenu.

Nous comprenons que chacun a ses propres responsabilités financières, mais si chacun d'entre vous pouvait nous aider, même avec juste 1€, cela nous aiderait énormément à rembourser cette dette et assurer notre avenir. Nous sommes convaincus que, ensemble, nous pouvons atteindre cet objectif et lancer notre projet avec succès. Merci.

Je fais un don à SAMA P-A
Le partage s'est important et gratuit 🧡

Newsletter

Ne manquez plus aucune actualité sur la protection animale et les actions à entreprendre pour aider les animaux en vous abonnant à notre newsletter.

Recevoir la newsletter

* Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien présent dans nos emails.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *