in

Pakistan : des centaines d’animaux victimes indirectes du Covid-19

ASSIF HASSAN / AFP

Après l’entrée en vigueur du confinement, des habitants ont abandonné leurs animaux de compagnie ou ont cessé d’aller les nourrir. Les animaleries ont fermé et beaucoup de leurs pensionnaires ont péri ou vivent encore enfermés sans eau ni nourriture.

Un millier d’animaux abandonnés dans le marché (L’empress market) à Karachi (Sud)

Près d’un millier d’animaux de compagnie y avaient été abandonnés. Quand nous sommes entrés, environ 70 % d’entre eux étaient morts. Leurs corps étaient couchés sur le sol, raconte cette fondatrice d’une ONG de défense des animaux. C’était horrible.

Les chats étaient enfermés à deux ou trois dans de petites cages à oiseaux, sans lumière ni ventilation, et encore moins d’eau ou de nourriture. Les animaux survivants étaient assis parmi les morts, tremblants.

À Lahore (Est), deuxième mégalopole pakistanaise, aux 12 millions d’habitants, des cadavres de chiens ont été retrouvés dans un égout près de Tollington Market, plaque tournante du business des animaux de compagnie.

Mais les militants de la cause animale ne perdent pas espoir. Ayesha Chundrigar a remporté une petite victoire en convainquant les autorités de Karachi d’autoriser son équipe à entrer dans les magasins d’animaux deux heures par jour pour s’en occuper.

(…) ouest-france.fr

Avant de Partir 👋

Si tous ceux qui lisent ce message donnaient 2 €, SAMA P-A pourrait continuer à prospérer encore de nombreuses années.

Le prix d’un café est tout ce dont nous avons besoin.

Par ici s’il vous plaît 👇

FAITES UN DON