100% indépendant, en accès libre pour tous, sans pub, financé par ses lecteurs

Peine plus sévère pour le jeune dépeceur de chat de Freyming-Merlebach, condamné à deux ans de prison dont huit mois ferme en appel

Un jeune homme de Freyming-Merlebach qui a tué son chat et diffusé la vidéo sur les réseaux sociaux en octobre dernier, a été condamné à une peine plus sévère lors de son procès en appel devant la cour d'appel de Metz.

Un jeune homme de 20 ans, qui avait été surnommé le « dépeceur de chat » de Freyming-Merlebach, a été condamné à une peine plus sévère lors de son procès en appel devant la cour d’appel de Metz. Il avait été poursuivi pour avoir dépecé son chat et posté la vidéo sur les réseaux sociaux. Il a été condamné à deux ans de prison, dont seize mois avec sursis. La décision lui a été notifiée à la prison de Sarreguemines où il est détenu.

La peine prononcée pour le jeune homme est plus sévère que celle de son premier procès mais reste inférieure aux réquisitions de l’avocat général qui avait demandé trois ans de prison, dont la moitié ferme. Il a été condamné à deux ans de prison, dont huit mois ferme, ce qui est plus du double de la peine initiale de dix mois de prison, dont quatre ferme qui lui avait été infligée lors de son premier procès devant le tribunal correctionnel de Sarreguemines.

Le jeune homme, qui est de formation poissonnier, n’a pas montré de remords ni d’émotion face aux actes qu’il a commis. Il a admis à la barre avoir déjà tué des animaux sans raison, depuis son enfance.

Pour rappel, le 30 octobre dernier, il a tué son chat à coup de carabine parce qu’il était en colère que son animal ait fait ses besoins dans son appartement. Il a ensuite joué avec le corps de l’animal avant de le dépecer. Il a publié une vidéo choquante sur les réseaux sociaux qui a suscité une forte réaction.

En plus de sa peine de prison, le jeune homme a été interdit de posséder des armes à feu et de détenir des animaux à vie. Il a également été condamné à suivre des soins, à effectuer du travail et à verser des milliers d’euros en dommages et intérêts aux parties civiles, principalement aux associations de défense des animaux, pour couvrir les frais de justice.

… nous avons un petit service à vous demander. Nous nous tournons vers vous, chers lecteurs et lectrices, pour vous demander votre aide. Nous avons travaillé dur pour lancer notre nouveau projet, mais malheureusement, nous nous retrouvons aujourd'hui dans une situation financière difficile. Nous avons une dette de 2788€ qui doit être remboursée dans les 15 jours, sinon nous risquons des poursuites judiciaires et des problèmes importants avec notre banque.

Nous croyons fermement que la protection animale est l'un des enjeux les plus importants de notre temps. C'est pourquoi il est crucial de mettre cette cause en avant quotidiennement dans les débats publics. Les articles que vous pouvez lire sur notre site sont cruciaux pour sensibiliser les gens à cette cause, pour faire pression sur les décideurs et pour exiger des actions concrètes en faveur de la protection animale.

Tous nos articles sont accessibles à tous gratuitement. Nous le faisons parce que nous croyons en l'égalité de l'accès à l'information en ce qui concerne la cause animale. Ainsi, plus de personnes peuvent suivre l'actualité de cette cause, comprendre l'impact des problèmes actuels sur les animaux et agir. Nous voulons que tout le monde puisse bénéficier d'informations de qualité sur la protection animale, quel que soit leur niveau de revenu.

Nous comprenons que chacun a ses propres responsabilités financières, mais si chacun d'entre vous pouvait nous aider, même avec juste 1€, cela nous aiderait énormément à rembourser cette dette et assurer notre avenir. Nous sommes convaincus que, ensemble, nous pouvons atteindre cet objectif et lancer notre projet avec succès. Merci.

Je fais un don à SAMA P-A
Le partage s'est important et gratuit 🧡

Newsletter

Ne manquez plus aucune actualité sur la protection animale et les actions à entreprendre pour aider les animaux en vous abonnant à notre newsletter.

Recevoir la newsletter

* Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien présent dans nos emails.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *