Conditions indignes dénoncées pour les chiens de chasse dans un chenil de l’Yonne

SAMA P-A SAMA P-A Ajouter un commentaire
Illustration / © Pixabay

À Cruzy-le-Châtel, des associations locales ont fait des révélations sur les mauvaises conditions de vie dans un refuge pour chiens de chasse dans une vidéo. La Préfecture de l’Yonne a retiré quatre chiens et a envoyé une mise en demeure au propriétaire du refuge. Ce dernier admet des défaillances mais nie tout acte de mauvais traitement envers les animaux, rapporte France 3.

L’incident a suscité beaucoup de discussions sur les réseaux sociaux. Une vidéo produite par des associations de défense des animaux a révélé l’horrible situation dans un refuge illégal à Cruzy-le-Châtel, dans l’Yonne.

Les images publiées le mardi 7 février sur les pages Facebook des organisations de protection des animaux sont choquantes : des corps de chiens, des enclos remplis de excréments, des gamelles infestées de vers. Les associations déclarent dans un communiqué : « Plusieurs chiens montrent des signes de maigreur, écrivent-elles dans un communiqué. Le chenil ne contient pas de niches, les animaux sont exposés au froid glacial, dorment à même le sol, les eaux usées ne sont pas évacuées. »

Quatre chiens ont été pris en charge et une mise en demeure

Lorsqu’interrogé par France 3 Bourgogne, le maire de Cruzy-le-Châtel, Thierry Durand, a nuancé ces déclarations en déclarant : « Je me suis rendu sur place la semaine dernière avec une des associations. J’ai constaté que les chiens sont nourris et qu’ils ne sont pas battus. Par contre, ils étaient dans des enclos déplorables : les portes ouvertes, pas d’eau dans les gamelles, rien pour dormir. » Suite à sa visite, le maire a dressé un procès-verbal de constatation qui a déclenché la procédure.

En réponse à ce rapport, la gendarmerie et l’inspection vétérinaire se sont rendues sur les lieux le mardi 7 février. Après avoir entendu le propriétaire, la préfecture de l’Yonne a pris sa décision : quatre chiens ont été immédiatement retirés et le propriétaire a été notifié de fournir de bonnes conditions de détention aux chiens restants sous forme d’une mise en demeure.

Les chiens ont toujours été bien nourris et bien soignés.

Le propriétaire du chenil

Le propriétaire a été contacté par téléphone par France 3 et a admis une absence de vigilance : « On a eu des problèmes de permis de construire et de personnel. Je suis le seul responsable de cette situation. » Néanmoins, il réfute toute maltraitance envers les animaux : « Les chiens ont toujours été bien nourris et bien soignés. La direction des services vétérinaires me le répète à chaque fois.« 

[irp]

Lorsqu’interrogé par France 3 sur la vidéo publiée par les organisations, le propriétaire du chenil a estimé qu’elle ne représentait pas la réalité. Il a critiqué des images qui ont été présentées hors de leur contexte et de leur chronologie : « Certaines images datent de plus d’un an lorsqu’on a eu une épidémie de parvovirose (une gastro-entérite sévère du chien ndlr). Des chiens sont morts en moins d’une journée malgré les soins vétérinaires. » 

Ce chenil avait déjà été signalée à la direction départementale de la protection des populations en 2022. Suite à ce signalement, deux inspections ont été effectuées par différents services, notamment l’Office français de la Biodiversité. Elles ont entraîné une première mise en demeure.

Avant de partir 👋, pensez à nous. Soutenir notre média, c’est soutenir la cause animale. Nous avons besoin de vous pour aider à porter la voix des animaux et lutter pour leurs droits.

Depuis 2011, nous nous dévouons à la défense des animaux, travaillant sans relâche pour mettre en lumière leur cause et combattre les injustices dont ils sont victimes. Chaque jour, nous sommes témoins de faits divers horribles, qui montrent à quel point notre mission est cruciale. Mais aujourd’hui, nous faisons face à des défis de taille.

Avec l’inflation galopante et les coûts croissants de maintien de nos sites internet, poursuivre notre mission devient de plus en plus compliqué. Nos rédacteurs, engagés et passionnés, investissent beaucoup de temps pour vous offrir du contenu de qualité. Sans actionnaire ni propriétaire milliardaire, notre indépendance nous permet d’enquêter librement. Personne ne modifie ce que nous publions, afin de rester libres et indépendants, fidèles à nos principes et à notre mission.

Votre soutien est donc plus vital que jamais. Sans vous, nous ne pourrons pas continuer à lutter pour les droits des animaux et à promouvoir un changement sociétal vers plus de compassion et de respect pour toutes les formes de vie. Nous subissons également des pressions de divers lobbys, comme ceux de la chasse, qui aimeraient nous voir disparaître.

Chaque contribution compte, même à partir de 1€. C’est un montant accessible à tous, et si chacun y met du sien, ensemble, nous pouvons assurer la pérennité de notre action et continuer à être la voix qui se lève pour ceux qui ne peuvent pas parler.

Nous avons besoin de vous pour aider à porter la voix des animaux et lutter pour leurs droits. Votre soutien est essentiel à notre lutte. Ensemble, faisons évoluer nos sociétés pour le mieux. Merci de tout cœur pour votre générosité et votre engagement envers la cause animale.

Partagez cet article
Laissez un commentaire
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires