100% indépendant, en accès libre pour tous, sans pub, financé par ses lecteurs

Bas-Rhin. Deux chiens maltraités restitués à leur détenteur sur décision du parquet de Saverne

Malgré l'avis du vétérinaire que la remise des deux chiens à leur détenteur mettait leur pronostique vital en danger, le parquet de Saverne a décidé de les restituer à leur propriétaire.

Selon l’association Action Protection Animale, vendredi dernier, l’association a été alertée d’une situation de deux chiens dans un état cadavérique dans la commune de Boersch (67). Les photos jointes au signalement ont montré l’urgence de la situation.

Sur place, les enquêteurs de l’association ont découvert deux chiens affamés et squelettiques chez un couple d’un cinquantaine d’année. Les enquêteurs ont demandé une assistance policière pour faire constater le délit d’abandon volontaire (passible de 3 ans de prison et 45 000€ d’amende).

Les deux chiens ont été conduits en urgence chez un vétérinaire. Ce dernier, choqué par l’état cadavérique des chiens, a attesté d’une cachexie des animaux, la cachexie correspondant à l’étape d’amaigrissement précédent la mort par famine. Les chiens ont été hospitalisés tout le week-end.

Contre toute attente, et alors que la SPA de Strasbourg était en mesure de prendre en charge les deux chiens dans le cadre de la procédure judiciaire entamée, le parquet de Saverne a décidé de restituer les deux chiens à leur détenteur, malgré le fait que le vétérinaire a indiqué que la remise des deux chiens à leur détenteur mettait leur pronostic vital en danger.

Les tentatives de l’association de joindre le parquet afin de contester cette décision ont été vaines et les deux chiens squelettiques sont donc retournés chez leur propriétaire qui est à l’origine de leur état.

L’association dénonce l’absence totale d’application de la loi visant à protéger les animaux, dont pourtant les sanctions ont été durcies depuis 2021 , et une décision incompréhensible qui témoigne d’une absence de volonté du parquet de Saverne de protéger des animaux pourtant en danger de mort.

… nous avons un petit service à vous demander. Nous nous tournons vers vous, chers lecteurs et lectrices, pour vous demander votre aide. Nous avons travaillé dur pour lancer notre nouveau projet, mais malheureusement, nous nous retrouvons aujourd'hui dans une situation financière difficile. Nous avons une dette de 2788€ qui doit être remboursée dans les 15 jours, sinon nous risquons des poursuites judiciaires et des problèmes importants avec notre banque.

Nous croyons fermement que la protection animale est l'un des enjeux les plus importants de notre temps. C'est pourquoi il est crucial de mettre cette cause en avant quotidiennement dans les débats publics. Les articles que vous pouvez lire sur notre site sont cruciaux pour sensibiliser les gens à cette cause, pour faire pression sur les décideurs et pour exiger des actions concrètes en faveur de la protection animale.

Tous nos articles sont accessibles à tous gratuitement. Nous le faisons parce que nous croyons en l'égalité de l'accès à l'information en ce qui concerne la cause animale. Ainsi, plus de personnes peuvent suivre l'actualité de cette cause, comprendre l'impact des problèmes actuels sur les animaux et agir. Nous voulons que tout le monde puisse bénéficier d'informations de qualité sur la protection animale, quel que soit leur niveau de revenu.

Nous comprenons que chacun a ses propres responsabilités financières, mais si chacun d'entre vous pouvait nous aider, même avec juste 1€, cela nous aiderait énormément à rembourser cette dette et assurer notre avenir. Nous sommes convaincus que, ensemble, nous pouvons atteindre cet objectif et lancer notre projet avec succès. Merci.

Je fais un don à SAMA P-A
Le partage s'est important et gratuit 🧡

Newsletter

Ne manquez plus aucune actualité sur la protection animale et les actions à entreprendre pour aider les animaux en vous abonnant à notre newsletter.

Recevoir la newsletter

* Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien présent dans nos emails.

Un commentaire

  1. Mon Dieu….je n ai pas les mots concernant ces personnes qui font subir cette souffrance à ces pauvres loulous
    Et j ai la rage quand je vois notre justice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *