La Fondation 30 millions d’amis dépose plainte contre la SNCF après la mort tragique d’un chat à la gare Montparnasse

SAMA P-A SAMA P-A Ajouter un commentaire
DR

La Fondation 30 millions d’amis a annoncé qu’elle allait déposer plainte contre la SNCF pour « sévices graves et actes de cruauté ayant entraîné la mort d’un animal » après l’incident tragique où un chat a été écrasé par un TGV à la gare Montparnasse le 2 janvier dernier.

« Sciemment écrasé »

Dans un tweet, 30 millions d’amis a annoncé qu’elle allait déposer une plainte contre la SNCF pour « sévices graves et actes de cruauté ayant entraîné la mort d’un animal », des faits passibles de 75 000 euros d’amende et de cinq ans d’emprisonnement.

« Au-delà de la cruauté abominable des faits, l’animal était en règle, ses maîtresses s’étaient acquittées d’un billet pour qu’il voyage en toute légalité, a précisé Reha Hutin, la présidente de la Fondation. C’est donc un passager de la SNCF qui a été sciemment écrasé! »

Le 2 janvier dernier, une mère et sa fille, âgée de 15 ans, ont été témoins de la mort de leur chat Neko, impuissantes. Alors qu’elles étaient en train de se préparer pour quitter la capitale et retourner à Bordeaux en TGV, le chat, transporté dans une caisse, a échappé à leur attention et s’est réfugié sous un train.

Face à cette situation, les deux propriétaires ont immédiatement interpellé le personnel en gare pour demander de l’aide. Cependant, la réponse de la SNCF a été catégorique: ils ne pouvaient pas intervenir. Le train a finalement démarré après de nombreuses minutes de négociation.

« Il a continué à courir puis c’était fini »

« On l’a vu, en train de courir en dessous du train, c’est la dernière fois que je l’ai vu en vie, il m’a regardé dans les yeux, car il a dû m’entendre, il a continué à courir puis c’était fini », avait raconté l’une des propriétaires sur BFMTV. Le chat est coupé en deux.

Interrogée par BFMTV, la SNCF a exprimé son « regretter ce triste incident » et a souligné « se préoccuper de la condition animale ».

Avant de partir 👋, pensez à nous. Soutenir notre média, c’est soutenir la cause animale. Nous avons besoin de vous pour aider à porter la voix des animaux et lutter pour leurs droits.

Depuis 2011, nous nous dévouons à la défense des animaux, travaillant sans relâche pour mettre en lumière leur cause et combattre les injustices dont ils sont victimes. Chaque jour, nous sommes témoins de faits divers horribles, qui montrent à quel point notre mission est cruciale. Mais aujourd’hui, nous faisons face à des défis de taille.

Avec l’inflation galopante et les coûts croissants de maintien de nos sites internet, poursuivre notre mission devient de plus en plus compliqué. Nos rédacteurs, engagés et passionnés, investissent beaucoup de temps pour vous offrir du contenu de qualité. Sans actionnaire ni propriétaire milliardaire, notre indépendance nous permet d’enquêter librement. Personne ne modifie ce que nous publions, afin de rester libres et indépendants, fidèles à nos principes et à notre mission.

Votre soutien est donc plus vital que jamais. Sans vous, nous ne pourrons pas continuer à lutter pour les droits des animaux et à promouvoir un changement sociétal vers plus de compassion et de respect pour toutes les formes de vie. Nous subissons également des pressions de divers lobbys, comme ceux de la chasse, qui aimeraient nous voir disparaître.

Chaque contribution compte, même à partir de 1€. C’est un montant accessible à tous, et si chacun y met du sien, ensemble, nous pouvons assurer la pérennité de notre action et continuer à être la voix qui se lève pour ceux qui ne peuvent pas parler.

Nous avons besoin de vous pour aider à porter la voix des animaux et lutter pour leurs droits. Votre soutien est essentiel à notre lutte. Ensemble, faisons évoluer nos sociétés pour le mieux. Merci de tout cœur pour votre générosité et votre engagement envers la cause animale.

Partagez cet article
Laissez un commentaire
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires